Montessori c’est quoi ?

La méthode Montessori

 

Connaissez-vous la méthode d’éducation Montessori ?

C’est une méthode d’apprentissage qui met en avant la liberté chez l’enfant.

Cette méthode a vu le jour en 1907 grâce à la première femme médecin italienne, Maria Montessori. Cette femme a consacré sa carrière aux enfants et a mis en avant le fait que « Éduquer, ce n’est pas dresser ». Maria Montessori a créé la première maison des enfants « Casa dei Bambini ». Cette méthode éducative met en avant l’utilisation d’un matériel adapté aux enfants mais également le fait de laisser libre cours à l’imagination des enfants, ainsi ils sont libres de pratiquer l’activité de leur choix parmi celles qui lui sont proposées, pendant le temps qu’il désire.

Une méthode déductive

Grâce à cette méthode, elle a découvert que même les tous petits enfants peuvent faire preuves d’une grande concentration et d’une autodiscipline surprenante pour leur âge. C’est à partir de cela qu’est née la méthode Montessori. Cette méthode consiste à mettre un enfant dans un environnement spécialisé avec un accompagnateur qui s’adapte à l’enfant et le stimule à travers diverses activités. Avec cette méthode l’enfant est libre de choisir ses activités ainsi d’évoluer à son rythme. Cette méthode est répandue à travers le monde, il existe plus de 20 000 écoles qui pratiquent cette méthode. Cependant, la France est un des pays les moins adeptes de cette méthode. Cela est dû en partie au fait que l’éducation nationale refuse la validation de cette méthode pédagogique.

 

Quels sont les principes de la méthode Montessori ?

 

  • La liberté : C’est un des principes les plus importants de la méthode Montessori. Dans les écoles utilisant cette méthode, les enfants sont libres de choisir l’activité de leur choix, une fois celle-ci expliqué par les encadrants. De plus, ils peuvent pratiquer cette activité pendant tout le temps qu’ils le souhaitent. De plus, les enfants sont libres de se déplacer dans toute la classe et de parler à voix basse, du moment que cela ne nuit pas à l’ambiance de travail.

 

  • Le respect du rythme de l’enfant : D’après le docteur Montessori, il est important de respecter le rythme de chaque enfant. Par exemple, il ne faut pas dire à un enfant qu’il est lent ou rapide, dans le risque de l’enfermer dans cette idée qu’il est rapide ou lent. Elle ajoute que suivant les individus et le moment de la journée, l’efficacité de chacun varie. De plus, l’apprentissage des enfants se fait progressivement et est différent pour chacun.

La périphérie

  • L’action en périphérie : Selon le docteur Montessori, il vaut mieux montrer l’exemple à un enfant plutôt que de lui ordonner de faire quelque chose. Par exemple, lorsque l’on souhaite qu’un enfant parle moins fort, il vaut mieux parler moins fort en s’adressant à lui. Il aura alors plus facilement le réflexe de chuchoter également. Cela sera plus efficace plutôt que de lui ordonner de le faire.

 

  • L’autodiscipline: La méthode Montessori pousse les enfants à repérer eux-même leurs erreurs et à les corriger.
  • L’activité individuelle : Avec cette méthode, quelques activités sont proposées en petit groupe. Mais la plupart des activités sont à réaliser seul pour donner davantage d’autonomie à l’enfant.

 

  • L’apprentissage avec l’expérience : Afin que l’enfant apprenne certains concepts, il a besoin de toucher, tester et manipuler les objets à l’aide de ses cinq sens. Grâce à des outils adaptés de la méthode Montessori. Par exemple, pour apprendre à un enfant à compter, différencier les dizaines des centaines, on utilisera des perles de différentes tailles afin que celui-ci puis faire concrètement la différence.

 

  • L’éducation est une aide à la vie : Selon le docteur Montessori, tous les enfants partent avec le même potentiel mais pour le conserver il est important de respecter l’enfant afin qu’il respecte à son tour les autres. Le but de cette méthode est donc d’apprendre à un enfant l’autodiscipline sans le brider. Cette méthode ne permet pas aux enfants d’acquérir un savoir-faire mais d’acquérir un « savoir-apprendre ».

 

Des écoles proposent donc des programmes éducatifs adaptés mettant en application la méthode Montessori. Ces écoles sont pour les enfants âgés de 3 à 12 ans correspondant donc à la période de l’école maternelle et élémentaire.

Il existe également des collèges et des lycées proposant des programmes adaptés à cette méthode. Dans ces écoles, les professeurs ont suivi des formations à la méthode Montessori.

Pour les plus petits, des crèches proposent des ambiances « Nido », qui appliquent la méthode.

Les élèves de 3 à 12 ans sont classés en 3 classes différentes. La première classe, qui correspond à la maternelle est dédiée aux enfants de 3 à 6 ans. Cette classe est appelée Maison des enfants.

La seconde, qui est équivalente à l’école élémentaire, se découpe en 2 classes, la première pour les enfants de 6 à 9 ans et la seconde pour les 9 à 11 ans.

Le système de passage d’une classe à l’autre est plus flexible que dans les écoles classiques. Il peut se faire en cours d’année afin de suivre le rythme d’évolution de chaque enfant.

Ces écoles proposent également un programme bilingue dés la maternelle. Les enfants sont donc accompagnés par un encadrant francophone et un anglophone. De ce fait, les enfants sont donc dés leurs 3 ans familiarisés à la langue anglaise.

Les activités proposées du programme de la méthode Montessori sont : la vie pratique, le sensoriel, les mathématiques, les sciences, le langage, l’histoire-géographie, la musique et l’art.

Les enfants sont libres de choisir l’activité de leur choix. Cependant, ils sont poussés par les éducateurs à découvrir toutes les activités proposées afin de développer leur curiosité et leur envie d’apprendre. Les écoles pratiquant la méthode Montessori affirment couvrir tous les domaines du programme scolaire de l’Éducation Nationale. Cependant ces écoles ne sont pas reconnues par celle-ci et sont donc des écoles dites « hors contrat ». De ce fait, ces écoles ne sont pas subventionnées par l’État. Tous les frais sont donc à la charge des parents. Le coût est donc important, aux alentours de 5000€ l’année.

Une certification de ces écoles est actuellement en cours depuis 2 ans. Mais c’est un processus très lent et qui demande de nombreuses exigences.

You May Also Like